Archives de catégorie : Non classé

Le pappus

Afin de conquérir de nouveaux espaces, le pissenlit utilise le vent (anémochorie) comme nombre de ses semblables de la famille des Astéracées (et également par zoochorie, grâce aux animaux).
Après sa fleur, place aux aigrettes ou pappus, qui depuis gamins nous animent tant en essayant de les disperser d’un seul souffle. La base de celui-ci n’est en fait pas une graine, mais un akène, c’est à dire un fruit sec à l’intérieur duquel se trouve la graine.
Il suffit en cette période d’être un peu attentif pour observer ces milliers de pappus dans le ciel pouvant parcourir plus de 10km!
Mais le plus étonnant dans tout ça, c’est que des chercheurs viennent de trouver comment ils pouvaient reprendre de la hauteur même avec des vents très légers. C’est grâce un « anneau vortex » qui se crée entre les différentes pressions autour du pappus qui leur permet cette prouesse.

Un nombre compris entre 90 et 110 filaments exactement est nécessaire pour cela afin d’obtenir les 2 variables indispensables : stabilité et traînée.


Et voilà, encore une fois vous aurez peut-être un nouveau regard sur ces petits détails qui font la grandeur de Mère Nature.

Les LIMACES/bareak.

Même si elles passent souvent inaperçues, les limaces sont omniprésentes au Pays Basque et peuvent atteindre jusqu’à 30cm!
De la famille des gastéropodes, qui signifie « ventre » et « pied », les limaces ont besoin d’eau et l’humidité pour vivre, elles sont constituées à 80% d’eau !
Elles sont capables d’ingurgiter plus de 30 fois leur poids en 24h et peuvent vivre jusqu’à 18 mois.
Pour se déplacer l’eau leur est essentielle car sinon impossible de sécréter leur mucus. Et là où l’on ne voit juste qu’une trace gluante, et bien le mucus les protège des attaques fongiques, bactériennes, virales, des UV et leur permet même de communiquer surtout en période de reproduction.
Comme l’escargot, la limace est hermaphrodite, d’abord mâle puis sous l’influence d’hormones elle devient femelle.
Cette photo prise en automne en est la preuve puisque ces deux mâles échangent leurs spermatozoïdes pour pouvoir une fois femelle, effectuer une fécondation croisée.
Enfin en observant une limace de plus près vous vous êtes peut-être déjà demandé à quoi correspondait le petit trou à droite de leur tête et bien c’est leur orifice respiratoire appelé pneumostone.
Belle journée !

Voilà les beaux jours!!!

La saison des papillons et bel est bien lancée depuis 1 mois avec l’apparition des premiers spécimens.

Car vous ne le saviez peut-être pas mais certains d’entre eux hivernent !

Du coup ils se délectent des quelques fleurs disponibles. Violette, Lierre, trompette de méduse, pâquerette, pissenlit, jacinthe…

C’est le cas du Paon de jour, qui se cherche une petite place dans un endroit humide et sombre de préférence comme une grotte, un arbre creux, un terrier abandonné.

Pas de risque de confusion en le croisant grâce à ses ocelles, ces deux tâches colorées sur le bas des ailes.

Et maintenant à vous d’ouvrir grand vos yeux et de l’observer ! 🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋🦋

Remplissons-nous de pensées positives, laissons-nous pousser des ailes.

Pasaia…

Tombée de la nuit sur Pasaia… le premier bateau de pêche sort du port, direction l’horizon et ses dernières lueurs de soleil.
Instant précieux les couleurs chaudes du coucher de soleil font ressortir la pluie fine qui atteind péniblement ou pas l’océan… ce sont les cumulus virga qui nous offrent ce spectacle!

Vers l’horizon et au-delà…

COURSE TARDIVE AU MONDARRAIN.

La chance de travailler au pied des montagnes, c’est d’avoir le temps de les gravir en finissant de bosser à 18h…

Et si en plus vous arrivez à éviter les chourres/draches/giboulées et autres averses, alors le spectacle offert au sommet vaut tous les efforts possibles!!

Vue vers l’Ursuya.

Le pic d’orhy 2017M.

Majestueux, attirant, magnifique… Non ce n’est d’une personne mais bel et bien d’un sommet dont je vous parle! Le Pic d’Orhy avec ses 2017m et le plus haut sommet du Pays Basque à l’intérieur du Pays Basque, dominant Iraty et sa somptueuse hêtraie, la 2ième plus grande d’Europe.