échappées

Parfois dénommées « excursions », « balades », « circuits », je cherchais ce mot différent de ce qui se dit, de ce qui se fait déjà, plus proche de ma vision des choses et de mes valeurs.

ÉCHAPPÉES!!! Le mot était tout trouvé!

Alors afin de vous donner l’envie de m’accompagner, voici quelques uns des nombreux thèmes que nous aurons la possibilité d’aborder :

  • La faune

Les insectes, du plus petits au plus grands;

Les oiseaux, les reconnaître en vol, découvrir leurs habitats, leurs chants, leurs particularités.

Les poissons, et pour les pêcheurs vous enseigner les plus beaux coins de pêche.

L’élevage de races ancestrales, brebis, vaches, cochons, canards. L’élevage plaisir avec les pottok et les betizoak.

La faune sauvage, avec 2 ou 4 pattes.

  • La flore

Un des univers chers à mon coeur. Les arbres me fascinent. J’aspire à leur redonner leur rôle central dans la vie et l’existence de l’Homme.

Les plantes, comestibles, toxiques. Les distinguer, les goûter. Quelles vertus, quand les cueillir, quelles parties et comment les conserver. Mais également s’initier à la phytothérapie et à la gemmothérapie, se soigner grâce aux bourgeons.

  • Le ciel

Mieux appréhender notre météorologie, notre microclimat, les nuages, les vents, et parfois l’astronomie si la nuit nous rattrape.

  • La montagne Basque

Sûrement ma plus grande passion et rien d’étonnant puisqu’elle regroupe sport, nature, faune, flore, histoire, découvertes… J’ai eu cette chance de débuter très tôt la randonnée et d’acquérir une solide expérience de ce milieu.

Du Jaizkibel, premier point culminant depuis l’océan au nord, jusqu’au Pic d’Anie -2504m-et les Pyrénées à l’est, en passant par les Bardenas tout au sud, et les nombreuses Sierras (montagnes à relief allongé) de l’ouest du Pays Basque Nord (Hegoalde), apprenons à nommer ces sommets incontournables, comprenons la formation des Pyrénées, et la géologie unique du Pays Basque. Cette diversité géologique à l’origine de l’exploitation minière qui débuta pour certains métaux comme le fer, l’argent, le plomb ou même l’or dès l’Antiquité!

N’oublions pas non plus la spéléologie et les nombreuses grottes accessibles aux initiés mais également aux néophites.

  • Le sport

Un univers aussi large que diversifié. Du simple plaisir à la compétition, générateur de liens et d’émotions. Sportif invétéré depuis mon plus jeune âge, je vous permets d’en comprendre les mécanismes, les règles, ainsi que l’investissement personnel fourni malgré la simplicité apparente de prime abord.

La pelote basque et ses 12 spécialités.

Le rugby. Guerres de clocher et derbys, il réunit les foules et les émotions jusqu’à la 3ème mi-temps!

La danse basque, un des piliers majeurs et ancestraux de la culture basque.

Les courses de traînières, durant lesquelles les villages portuaires du Pays Basque Nord et Sud s’affrontent à bord d’embarcations jadis utilisées pour la pêche à la baleine.

La force basque aux nombreuses disciplines issues directement des travaux quotidiens de la ferme et des champs.

Dans un autre registre sportif, le Mus, le jeu de carte basque par excellence, entre mensonges et Patxaran.

Le surf, connaître les meilleurs spots, quand et comment les surfer. Décoder les priorités sur la vague, le jeu des marées, et les différents fonds qui influent sur la formation de la vague.

Surprenez-vous avec la marche afghane, qui à défaut de ne pas être un sport basque, vous apportera un second souffle lors de nos « échappées ».

  • La gastronomie locale

Les restaurants, les bars à tapas, je vous emmène dans des endroits typiques pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles et accessibles à tous les budgets.

Ici les producteurs et produits fermiers basques sont les fiers représentants de notre identité et de notre savoir-faire. Autant de spécialités que de spécificités territoriales! Le fromage de brebis -ardi gasna-, la charcuterie dont le jambon de Bayonne et kintoa, la cerise d’Itxassou, le piment d’Espelette, le canard Kriaxera, les truites de Banca, le bar de ligne, le thon rouge, les chipirons à la plancha ou à l’encre, sans oublier la côte de boeuf (Xuleta),la palombe rôtie ou flambée, l’agneau, le mouton, le gâteau basque etc etc… La liste est non exhaustive. Mais grâce à mes conseils des meilleures adresses, vous éviterez les pièges à touristes car attention on peut vite se faire rouler dans la farine!

  • L’architecture

Et de ce côté là, le Pays Basque regorge de trésors remarquables. Parfois tant par leur simplicité que par leur complexité.

Les « Etxe » maisons basques dirigées par l’aîné(e), les maisons fortes, les châteaux, les bergeries.

Les églises et chapelles, les prieurés, les tombes discoïdales, les cromlechs/dolmens/menhirs.

Les fours à chaux, moulins à eau, les meules extraites directement de la montagne

  • Les traditions

Celles qui se transmettent de génération en génération, et celles que nous sauvons in extremis de l’oubli grâce à la collecte du patrimoine oral.

Chaque partie du relief Basque, la côte, les plaines et les montagnes possède ses propres pratiques inféodées à son milieu.

Découvrez ce que sont les facerie, les Biltzar, le droit d’ainesse, le Quintoa, les cidreries.

Les carnavals, moments clés et immanquables qui sonnent la fin de l’hiver.

Les rites funéraires.

La place de l’Etxe dans l’organisation de la vie de ses habitants. Qui sont les cagots et les Basques d’Amérique.

La langue basque, l’Euskara et le Batua, le basque unifié.

La monnaie basque, l’Eusko.

La contrebande, qui paraît-il, perdure encore de nos jours!

La chasse à la palombe dans les palombières ou avec des filets entre les hêtres, tradition ancestrale.

  • La mythologie

Que l’on sache ou pas la décrypter, elle est mêlée au quotidien des habitants du Pays Basque Nord et Sud depuis des milliers d’années. Partageons les légendes, les croyances et les pratiques.

Je vous emmène dans ces lieux mythiques, je vous présente ces personnages, femmes, hommes, animaux et créatures fantastiques.

Puis parlons de sorcellerie et d’inquisition. Des croyances chrétiennes et hérétiques.

Ayez l’opportunité de ne parler que de sorcellerie durant une journée sur les traces de cette période marquante de la société basque du début du XVIIème siècle. Ses hauts-lieux grâce à un circuit élaboré par Claude Labat, le garant incontestable de la mythologie basque.

  • L’élevage et l’agriculture, la pêche

L’élevage ne cesse de progresser sur nos terres. La fierté de ces autochtones attachés à travailler les races déjà présentes il y a plusieurs siècles : brebis Manex têtes rousses et têtes noires, sasi ardi, canards Kriaxera, porcs Kintoa, vaches Pirenaicas.

L’agriculture elle aussi fait partie du patrimoine marqué par l’importation du maïs à celle du piment d’Espelette. Sans oublier la vigne qui reprend force et vigueur grâce à de nombreux petits producteurs.

La pêche a marqué la vie de ces hommes et femmes qui vivent au bord de l’océan. Depuis la pêche à la baleine du XII au XVI ème siècle, en passant par celle du thon, des chipirons/bars/dorades/, la pêche entre Terre-Neuve et le Labrador, dans tout le Golfe de Gascogne. Découvrons ces ports, ces marchés, ces criées. Goûtons ces produits frais directement du pêcheur à nos assiettes.

  • L’artisanat

Le Pays Basque est riche de savoir-faire et de traditions.

La liste est longue mais citons la sculpture du bois grâce aux nombreuses essences présentes naturellement. Les makilas, bâtons et meubles. Les Basques, ces grands constructeurs de bateaux à la renommée mondiale.

La sculpture de la pierre et son rôle majeur dans la transmission des traditions, Des linteaux jusqu’aux tombes discoïdales.

Le béret Basque, les chisteras, le linge, les couteaux, la tannerie, le chocolat, l’herboristerie, la poterie, les espadrilles, la maroquinerie, les reliures, la peinture, la ferronnerie, les souffleurs de verre… Et la liste est encore longue.

C’est parmi tous ces thèmes et bien d’autres encore que je tâcherai de vous livrer mes expériences, mes anecdotes et mes humbles connaissances.

Et toujours dans la bonne humeur, le partage et l’écoute réciproque.