Archives par mot-clé : adour

La tortue Cistude

Le mois de mai apporte quelques journées très chaudes ou parfois très pluvieuses, cette alternance dans la météo est aussi le rythme de vie  de nos reptiles !

Il en est un qui attire mon attention c’est la tortue Cistude (Emys orbicularis), la seule tortue aquatique d’eau douce d’Europe.

Cistude d'Europe
Cistude d’Europe

Evidemment comme toute la faune et la flore vivant dans les zones humides en Europe ses populations diminuent inexorablement car ce milieu naturel est très convoité par l’urbanisme et l’agriculture.

Restons optimiste car cela pourrait ralentir voir s’inverser dans l’avenir, les zones humides commencent à être un centre d’intérêt pour nos chers dirigeants Européens aux vues des inondations successives et dévastatrices depuis plusieurs années. Ils semblerait qu’ils commencent à comprendre le rôle des zones humides, espérons que les actions menées seront tout aussi intelligentes mais cela tient aussi à nous et à notre implication à leur protection et gestion.

Je disais donc, la tortue Cistude, un témoin majeur de la bonne santé d’une zone humide. Le bassin de l’Adour est un milieu qui en abrite encore beaucoup et certaines populations sont en bonne santé et se reproduisent très bien. Pour autant l’espèce est très menacée et sa protection est indispensable car les actions néfastes aux zones humides sont toujours d’actualité.

Sa rivale exotique, la tortue aquatique américaine (trachemys scripta) n’a pas aidé la tortue cistude, en effet, la concurrence territoriale, alimentaire et la transmission possible de maladie est un problème de plus pour notre tortue européenne.

Cistude d'Europe
Cistude d’Europe

De mon observation je vois moins de tortues américaines (appelée tortue de floride) ses populations doivent être stables après une expansion rapide il y a quelques années, la tortue de floride affectionne les zones perturbées et est moins farouche que la cistude,  elle s’adapte assez bien aux activités humaines.

Une des choses à faire pour préserver une population de tortue cistude est avant tout de ne pas les déranger trop souvent. C’est un reptile farouche qui a besoin de calme et de tranquillité, si le dérangement par la présence humaine est trop fréquent elle abandonnera ces lieux et devra trouver une autre zone plus tranquille et de nos jours ce n’est pas chose facile !

Ayez l’oeil pour observer cette tortue européenne avant qu’elles vous voient et surtout ayez de l’intérêt pour les zones humides car même loin de chez vous elles jouent un rôle majeur dans votre vie.

LA GRANDE AIGRETTE

Les zones humides ou barthes comme nous les appelons chez nous font parler d’elles en cette période de pluie et d’inondation. Ces zones sont écologiquement très riche, parmi les écosystèmes les plus riches sur la planète, elles abritent une quantité formidable d’espèces végétales et animales pour le plus grand plaisir des yeux.

La grande aigrette (Ardea alba) fait parti des oiseaux qui sont facilement observable sur une zone humide. Sa grande taille, similaire à celle d’un héron cendré, et sa couleur blanche en font un oiseau facile a repérer.

grande aigrette
Grande aigrette (Ardea alba) – barthes de l’Adour
Cette espèce est protégée mais la dégradation de son milieu de vie  est une menace importante. Au début du 20ème siècle l’engouement pour ses longues plumes nuptiales qui ornaient les chapeaux des dames fût dramatique pour cet oiseau par les massacres qui avaient lieu.
Dans les barthes de l’Adour il n’est pas rare de voir réuni autour d’un plan d’eau ou d’une prairie humide la grande aigrette, la cigogne et le héron cendré, une réunion d’échassiers qu’il faut pouvoir préserver et développer.
grande aigrette